Rechercher
  • Julie

Aujourd’hui je comprends pourquoi que je suis la seule personne qui compte…

Très souvent j’ai entendu des gens autour de moi me dire « Je fais toujours tout pour tout le monde et moi ? Qu’est-ce que j’ai en retour ? »


On se dévoue corps et âme aux gens qu’on aime, on se décarcasse pour penser à tout, on sacrifie des moments qu’on voulait pour soi et après, bizarrement on est déçus.

Je ne sais pas à quoi on s’attendait ? A ce que nos proches nous vouent une reconnaissance éternelle ? A ce que nos enfants aillent se coucher seul en nous disant « Merci maman de nous avoir préparé cette tourte aux légumes alors que tu travailles 10h par jour, par reconnaissance nous nous sommes brossé les dents seuls et nous allons nous coucher pour que tu puisses enfin te reposer » ?

Ou que notre patron décide de nous donner une augmentation incroyable afin d’enfin valoriser la personne fabuleuse que nous sommes et la dévotion que nous avons montré envers l’entreprise. En faisant fi des budgets annuels et de l’investissement de nos autres collègues…


On donne, on donne mais qu’est-ce qu’on a en retour ?

Et c’est là que je vais vous livrer un secret : rien…

Oui vous avez bien entendu : RIEN !

Ah ben alors si je fais tout ça pour rien, il vaut mieux que je fasse les choses pour moi !

ET BIEN OUI ! ça y est vous avez compris !


Et si vous commenciez à faire les choses qui vous font plaisir ?

Parce qu’en fait à force de vous sacrifier constamment pour tout le monde vous en finissez par devenir aigri et frustré. Alors qu’en fait si vous faisiez des choix au lieu d’arrêter de vouloir prouver à tout le monde que vous êtes le/la meilleur(e), au moins cela vous apportera de la joie.

Une de mes amies m’appelle, complètement excédée et me dit qu’elle fait toujours tout pour rendre tout le monde heureux, tout le temps ! Et elle ? qui va la rendre heureuse ?!

Laissez-moi vous dire ce que je lui ai répondu : personne !

Réveillez-vous : Personne n’est responsable de votre bonheur, juste vous. Personne ne vous est redevable de votre bonheur, juste vous. Tant que vous donnez, les autres prendront, c’est factuel et normal alors si vous ne donnez pas par plaisir arrêtez parce que vous serez éternellement malheureux…


« Donc en fait je dois être égoïste ? » C’est ce que les gens me répondent, provocateurs…

Ce que je vous suggère c’est que vous fassiez les choses par plaisir personnel et non par dévotion. Sans changer votre état d’esprit vous serez des victimes permanentes et tout va toujours vous peser…

Par exemple : quand mon amie m’a appelée, je me suis interrompue pour l’écouter. C’est mon amie et j’aime qu’elle ait assez confiance en moi que pour m’appeler et me confier un problème. J’aime encore plus l’idée de pouvoir l’aider. Quand on aura raccroché je serai heureuse personnellement d’avoir pu être utile… Donc en gros je le fais pour ma satisfaction personnelle …


Et c’est ça la clé : changez votre état d’esprit par rapport à vos "obligations"!


Ce que je veux vous dire aujourd’hui est une équation simple : tant que vous ne faites pas des choix pour être heureux vous serez constamment insatisfait. Tant que vous faites les choses uniquement par pression sociale, vous ne vous posez pas les bonnes questions. Et tant que vous attendez des autres un juste retour des choses, vous serez frustrés.


Ce n’est pas toujours simple ! C’est vrai. Mais cependant il est maintenant important que vous vous posiez la bonne question : Qu’est-ce qui VOUS vous rend heureux et qu’est-ce que vous devez adapter dans votre mode de vie pour y arriver ?


Le bonheur ne vient pas sans certaines adaptations, parfois immenses parfois mineures, mais c’est VOUS qui en êtes responsable, personne d’autres.

Désolée…


Très souvent j’ai des gens qui me demande conseil : « Dois-je faire-ci ou dois-je faire ça ? »

Ma réponse est constamment la même : « Qu’est qui TE rend heureux ? »

« La première réponse mais … »

Et c’est souvent le « mais » qui est un frein. Et souvent celui qui vous empêche de prendre la bonne décision.


Alors qu’en fait il vous suffit de quelques adaptations, quelques concessions et vous pouvez y arriver.

Dans cet article je parle de petits bonheurs légers, pas de changements de vie radicale. Ce sujet fera l’objet d’un prochain article intitulé « Aujourd’hui je découvre que j’ai le choix… » Mais ces petits bonheurs de la vie de tous les jours restent primordiaux à votre bien-être et donc à celui de votre entourage. Parce que quand VOUS êtes heureux, vous êtes disponible et ouvert aux autres.


Je ne dis pas que je ne fais plus rien qui ne me fasse pas plaisir : il faut aussi savoir donner aux autres. La seule différence c’est que 1. Je me fais plaisir régulièrement donc je ne ressens aucune pression et 2. Quand je fais quelque chose que je n’aime pas, je le reconnais mais je reconnais aussi que cela fait du bien de faire plaisir aux autres ou que j’en tire tout de même quelque chose à la fin.

Et une chose est sûre : en décidant de ne plus faire de concession sur mon bonheur j’ai appris à me poser une question : « est-ce que ceci me rend heureuse ? »

Si la réponse est « non » : qu’est-ce que je peux faire pour l’adapter ? En ne le faisant pas, quel est le risque ? »

Si ce risque n’en vaut pas la peine alors je me dis que je le fais quand même car à plus long terme je suis gagnante… donc ça me fait plaisir…


Le processus mental est totalement différent, je ne me sens plus forcée et ça change tout !

Il est donc important que vous compreniez que VOUS êtes la personne la plus importante. Que personne d’autre n’est responsable de votre bonheur et que tant que VOUS ne faites pas les bons choix, vous continuerez à vous frustrer et donc à ne pas donner le meilleur de vous-même à votre entourage.


En résumé, apprenez à faire quelques sacrifices et trouver où est votre plaisir, il y a beaucoup de choses où vous pouvez apporter quelques adaptations pour que les choses tournent en votre faveur. N’oubliez pas qu’une fois que vous êtes heureux, vous devenez beaucoup plus disponible et agréable pour votre entourage, c’est donc un bénéfice pour tous.


Alors aujourd’hui pensez aux petites choses qui ne vous font pas plaisir et au lieu de dépenser de l’énergie à pleurer sur votre sort, utilisez cette énergie à trouver une solution. Rien n’est figé, vous pouvez tout changer !


Et si vous ne voyez pas comment faire ou comment réorganiser un peu tout ça, écrivez-moi... Je vous aide avec grand plaisir !

A bientôt.


14 vues

© 2020 all rights reserved Guru Mindset